Politique, économique, sociale et environnementale

  • Bonne image sur le plan démocratique aux yeux de la communauté internationale
    • Constat d’importants défis en termes de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption
  • Croissance économique depuis 2012
    • Réduction de la pauvreté pas encore suffisant pour marquer une évolution forte de l’indice de développement humain ces dernières années.

Principaux indicateurs :

Indicateurs sociaux Score Source
Indice de développement humain (2014) 0,476 (165e / 187)PNUD
Espérance de vie à la naissance
(femmes/hommes) (2010-2015)
60,6 ans / 57,8 ansUNdata
Taux global de fécondité (2012) 4,9 enfants / femmeUNICEF
Taux de mortalité des enfants < 5 ans / 1000 naissances vivantes 90UNICEF
Utilisation des moyens de contraception
(2006-2012)
17 %UNdata
Taux d’alphabétisation (2008-2012) 28,7 %UNICEF
Taux net de scolarisation en primaire (2008-2011) 92 %UNICEF
Taux de desserte en eau potable (2014)
Rural et semi urbain (1)
Urbain (2)
68,1 % (1)
72 % (2)
de la population
Min. Eau et Santé
Accès à l’électricité (2010-2014) 27,9 %
de la population
Banque Mondiale

Une réputation de régime démocratique stable

  • Indépendance, en 1960
  • 14 Présidents de la République
  • Entre 1972 et 1990 : stabilité et paix sous le régime militaro-marxiste de Matthieu Kérékou
  • Transition vers démocratie en 1990 : une image d’exemple de stabilité politique pour l’Afrique de l’Ouest, renforcée par suite de la « Conférence des forces vives de la Nation » en février 1990.
  • Depuis 1990 un système démocratique ; le multipartisme et l’alternance au sommet de l’État.
  • En teinte-cinq ans de démocratie, quatre Chefs d’État ont été élus.
  • Boni Yayi avait dirigé le pays entre 2006-2016, ancien membre de la Banc Mondial
  • Le Président actuel est l’entrepreneur Patrice Tallon
  • Cette stabilité politique a engendré des migrations de la région Afrique Ouest ,
  • Les élections se déroulent régulièrement sans heurt ni contestation majeure. Celles de 2011 et 2018 ont tout de même révélé une tendance vers la monopolisation des institutions de la République par la majorité présidentielle.

La place des femmes en politique au Bénin

  • L’implication des femmes dans la gestion des affaires publiques et politiques est un défi
  • Les facteurs de blocage sont:
    o Le faible niveau d’instruction de la majorité des femmes béninoises,
    o Les pesanteurs sociologiques, le manque de moyens financiers,
    o Mais surtout le manque de confiance en elles-mêmes