La banane à portée de main dans les ménages et les écoles

En mars 2018, 504 rejets de bananiers ont été offerts à 179 personnes dont 172 femmes de la zone d’intervention de la Fondation Hubi & Vinciane. En octobre déjà, les résultats étaient palpables : les bananiers portaient des régimes dont l’état témoignait de la rigueur des techniciens dans le suivi-appui-conseil ainsi que de l’adhérence des bénéficiaires.

L’aspect d’un régime dépend de l’entretien, des apports en eau et en éléments nutritifs. Ainsi les régimes diffèrent en poids et nombre des mains d’un bananier à un autre. A la récolte, ils sont pesés et leurs mains comptés.

Les résultats ont révélé qu’en moyenne les régimes issus de la première récolte pesaient 19 kg et avaient 11 mains. La production totale était de 7.99 tonnes.

Presque la totalité des récoltes ont été consommées au sein des ménages. La qualité de leur alimentation a ainsi commencé à s’améliorer.

La seconde phase qui vient d’être lancée permettra d’améliorer davantage la qualité de l’alimentation dans les ménages ainsi que dans les écoles où des campagnes de dégustation de la banane sont organisées pour les écoliers et leurs enseignants. Cette action permet de donner davantage le goût de la consommation de la banane aux enfants qui pourront en réclamer auprès de leurs parents.

bernadette