Eau Donnée, vies sauvées

L’école primaire publique de Papanè hôpital sise à 1km de l’hôpital de Papanè fait partir de l’une de nos 21 écoles partenaires dans la commune de Tchaourou. Pour s’approvisionner en eau, les apprenants de cette école aussi bien que la population environnante se rendaient dans l’enceinte de l’hôpital de Papanè et donc ils devaient traverser le Goudron. C’est à la recherche de l’eau qui est source de vie comme le dit-on que malheureusement certains de ces apprenants ont perdu la vie. La Fondation Hubi et Vinciane vient mettre aujourd’hui un terme à cette souffrance des apprenants et de la population de Papanè hôpital par le don de l’eau à travers le forage de point d’eau potable.

 

 

La présence des autorités locales comme le roi de Papanè et ses notables, la première ajointe au Maire de Tchaourou représentant le Maire empêché et la population sortie massivement avec les bidons pour chercher de l’eau témoigne de l’importance et de la valeur de cette action. La présence de l’eau dans cette école permettra non seulement l’accès facile et en permanence à l’eau buvable mais également facilitera la gestion du jardin scolaire et les pieds de bananes pour permettre aux apprenants de consommer les légumes et les fruits en permanence pour leur santé et leur succès. La disponibilité de cette eau facilite les activités non seulement dans l’école mais aussi dans l’enceinte de la population qui peut développer désormais des activités génératrices de revenues et ainsi améliorer leur condition de vie .

 

S’il est vrai que la Fondation a donnée gratuitement l’eau, l’entretien de cet ouvrage pour sa pérennisation revient à l’école. C’est pour cette raison qu’un taux forfaitaire de 25FCFA est demandé par bidon de 5OL d’eau aux usagers de ce point d’eau excepté.

Les écoliers et les enseignants. Vive l’eau à l’école primaire publique de Papanè, vive la lutte contre la malnutrition, vive la Fondation Hubi et Vinciane.

 

Jan Maryssael