Eric DOSSOU-GBETE, Animateur en nutrition à la Fondation H&V

Béninois âgé de 29 ans, marié et père d’un garçon, je suis titulaire d’un diplôme d’Etat de License en Nutrition et Diététique.

Depuis le 3 janvier 2019, je travaille comme animateur en nutrition à la Fondation H&V.
Dans cet article, je souhaite faire un récit sommaire d’une de mes journées de travail à la Fondation.
Vendredi le 10 mai 2019, en collaboration avec les stagiaires en nutrition à la Fondation, nous avons mené une série d’activités dans la commune de Tchaourou, plus précisément dans les écoles de la communauté. A 7 h 30 nous sommes partis pour Parakou.

Notre première escale était dans l’école publique primaire de Segourou où nous avons rencontré les Filles Ambassadrices de Nutrition (FAN) pour le paiement des frais de petit déjeuner. Ce même exercice a été fait dans les écoles primaires publiques de Koro, Papané Quartier A et B, Papané GAH, Kassouala Quartier et les collèges d’enseignement général de Papané et Kassouala Centre. Au CEG Papané après la rencontre avec les FAN, nous avons également animé une séance de sensibilisation pour les prestataires du restaurant dudit collège.

A Kassouala, nous avons, en outre, fait une séance de travail avec les FAN du collège afin de faire le bilan des cas de malnutrition aiguë dépistés. Ainsi nous avons constaté que les FAN avaient dépisté 14 cas de malnutrition aiguë dont 2 cas sévères. Guidés par une des FAN, nous avons rendu visite à domicile des cas de malnutrition aiguë sévère en vue d’une confirmation. Ainsi, nous avons rendu visite à Charlotte Sambieni, 18 mois, fille de Pauline Tchansi. Une malnutrition aiguë sévère due à un sevrage précoce s’est révélée. Sans plus tarder nous avons référé la petite fille à l’hôpital de Papané où elle est soignée actuellement. Dans la même maison, nous avons trouvé un autre cas de malnutrition aiguë modérée. Pour celui-ci, nous avons donné des conseils nutritionnels à la mère. Nous avons aussi saisi le relais communautaire le plus proche à qui le cas a été confié pour un suivi.
C’est ici que notre journée de vendredi 10 mai 2019 s’est arrêtée.

Nous avons pris le chemin du retour pour revenir à PARAKOU dans les environs de 16h.

bernadette