Programme « Nutrition équilibrée » dans les écoles

En 2001 la Fondation a lancé un petit projet pédagogique dans 4 écoles primaires  près des 2 hôpitaux (à la demande du personnel hospitalier) . Chaque école recevait une allocation de 5 000 euros pour rémédier aux besoins les plus importants, entre autres cours supplémentaires, salles de classe, puits et cantines.

Progressivement, le nombre d’écoles a augmenté et on a également commencé à coopérer avec quelques collèges dans la région, surtout pour introduire des ordinateurs et l’informatique et pour encourager les filles à aller à l’école plus longtemps.

Depuis 2017 la Fondation est active dans 24 villages des zones de Tchaourou et Parakou-N’Dali. Le programme pour les écoles comprend des actions dans 48 écoles primaires et 6 collèges et est coordonné par un employé béninois de la Fondation qui est parfois assisté par des stagiaires locaux. Il y a une coopération étroite avec les directions d’école, les autorités locales, les ONG locales et les experts en éducation dans la région.

Le programme facilite et finance des projets de sensibilisation concernant la santé des enfants: jardins scolaires, nutrition équilibrée, hygiène, premiers secours, puits, toilettes, et aussi équipement sportif.

Dans chaque école, les Filles Ambasadrices de Nutrition (FAN) jouent un rôle clé dans la sensibilisation concernant une nutrition équilibrée, aussi bien avec leurs camerades de classe qu’à la maison et dans leurs quartiers d’habitation.

Interview de MARIAM TRAORE, écolière et ambassadrice en malnutrition

MARIAM TRAORE, 18 ans, écolière et ambassadrice en malnutrition

Le rôle de fille ambassadrice de nutrition dans une école primaire publique

Au cours de l’année scolaire 2018-2019, j’ai été sélectionnée par la Fondation H&V comme l’une des quatre filles à devenir ambassadrice culinaire.