Dépistage de la malnutrition aiguë chez les enfants de 0,5 à 5 ans

La Fondation Hubi & Vinciane organise de façon périodique des campagnes de dépistage actif de la malnutrition aiguë dans ses villages d’intervention. Cette organisation se fait dans sa démarche de lutte contre la malnutrition chez le couple mère-enfant et afin de statuer sur l’état nutritionnel des différents cibles, en particulier celui des enfants de moins de 5 ans.

A cet effet, elle a déployé dans les communautés des animateurs pour dépister tous les enfants de 0,5 à 5 ans par la stratégie de porte-à-porte. Ce dépistage consiste à prendre les mesures anthropométriques (poids et taille) de tous les enfants qui se situent dans la tranche d’âge indiquée. Les paramètres anthropométriques pris sont reportés sur une table de z-score afin d’évaluer l’état nutritionnel des enfants dépistés.

Au cours de l’année 2020, près de 12000 enfants de 0,5 à 5 ans ont été dépistés dans 53 villages. Parmi les 12000 enfants dépistés, plus de 1400 enfants ont été diagnostiqués malnutris aigus.

Les enfants malnutris aigus sont répartis en fonction de la sévérité de leur état. Ainsi, trois catégories d’enfants malnutris aigus sont identifiées, à savoir : les cas modérés, les cas sévères sans complications et les cas sévères avec complications. Cette répartition constitue la ligne directrice pour l’orientation de la prise en charge.

Celle des formes sévères de la malnutrition aiguë est assurée par le système sanitaire. Les formes modérées qui sont les plus nombreuses, font moins l’objet d’une urgence sanitaire ce qui augmente le risque permanant de complications. Face à cela, la Fondation a pris l’option de la prise en charge précoce de la malnutrition aiguë.

Ainsi tous les enfants malnutris aigus modérés dépistés sont systématiquement pris en charge à travers des Foyers d’Apprentissage de Récupération Nutritionnelle (FARN). Dans ces foyers, les enfants malnutris aigus modérés bénéficient d’un traitement nutritionnel à base de farines enrichies (PREMIX) pour une période de 15 jours.

Durant cette période, 5 séances d’éducation nutritionnelle et de démonstration culinaire sont organisées à l’égard des mères d’enfants malades et autres participants au foyer afin de renforcer leur capacité sur les différents moyens de lutte contre la malnutrition. Le suivi pondéral des enfants malnutris sous traitement est aussi réalisé au cours de ces séances pour évaluer l’état nutritionnel des enfants.