Rapport financier – 2019

Les revenus

La Fondation a clôturé avec succès l’année 2019 avec 310 000 euros de revenus. Cette année encore, notre Fondation a pu compter sur un grand nombre de donateurs fidèles et de partenaires permanents qui soutiennent nos projets. En outre, des revenus supplémentaires ont été alloués à des projets spécifiques : le Fonds Paula Van de Watering a soutenu le projet Malnutrition et le Fonds Amélie & Elisabeth a soutenu la construction et l’entretien de puits d’eau et de toilettes dans les écoles. La ville de Louvain et la province du Brabant flamand ont également augmenté leurs contributions respectivement à « Chaque Femme son Bananier » et à la ferme partenaire de la Fondation « Centre de Formation – Ferme de Sokounon ».

Les dépenses

Cette année encore, la Fondation a réussi à limiter le total des frais de gestion en Belgique à 8 843 euros, soit 2,88 % des recettes totales. Il s’agit de frais administratifs pour les publications au Moniteur, de frais financiers, de timbres, de frais pour le Bulletin d’information et d’amortissement. Les 295 508 euros restants ont été dépensés au Bénin pour des projets dans les domaines de la santé (85 276 euros), de la malnutrition (47 786 euros), de l’éducation (39 829 euros) et de l’agriculture (63 860 euros), pour le fonctionnement du bureau, le personnel et les frais locaux (banque) (46 960 euros), les dépenses de logistique (2 conteneurs de matériel médical et autre : 11 797 euros).

Le CIAP (Centre d’InnovAction Parakou) a été achevé et solennellement inauguré en novembre 2019. À l’actif de notre bilan, le centre est inscrit avec une évaluation de 85 490 euros pour le terrain et le bâtiment. La Fondation a également acheté un véhicule tout-terrain d’occasion qui est utilisé pour des marchandises plus volumineuses et des trajets qui ne peuvent être effectués en cyclomoteur. En 2019, le bâtiment et la voiture ont été amortis au prorata : 2 mois pour le bâtiment et 3 mois pour la voiture.

Pour le programme de santé, un total de 20 538 euros a été dépensé en investissements dans les deux hôpitaux partenaires de Papané et Boko. Le montant le plus important, 64 738 euros, a été consacré à l’hygiène ; à la construction de 6 puits, 2 latrines et 7 urinoirs pour les écoles et les villages de la région.

La Fondation a consacré 47 786 euros au projet de lutte contre la malnutrition dans 50 villages de la région de N’dali, sous la direction de notre spécialiste en nutrition, avec 12 animateurs, en traquant activement les enfants mal nourris et en mettant en place des campagnes de sensibilisation.

Le programme d’éducation pour les écoles, le programme Summerschool avec des bourses, le soutien à l’orphelinat et la reprise de la formation des filles sans diplôme au CAMFP (Centre des Arts et Métiers de la Femme de Parakou) ont pris 39 829 euros sur le budget.

La Fondation a consacré 22 745 euros au programme agricole PRAFA (Projet de Résilience et d’Autonomisation des Femmes en Agriculture), un programme de la DGD en collaboration avec l’ONG Eclosio. Le projet banane s’est poursuivi et s’est élevé à 16 967 euros cette année. La ferme partenaire Centre de Formation et Ferme Sokounon a reçu un total de 7.512 euros de soutien. La Fondation a installé plusieurs systèmes Aquaponics (un système de pompe à énergie solaire qui combine la pisciculture et l’horticulture à petite échelle) : un investissement de 16 635 euros.

Le résultat

La Fondation clôture avec un résultat positif de 28 206,31 euros, qui s’ajoute à la réserve. Les projets entrepris par la Fondation s’étalent le plus souvent sur plusieurs années, tant pour les recettes que pour les dépenses. Cet ajout à la réserve garantit également la continuité des projets en cours dans un avenir proche. Grâce à la réservation annuelle de réserves, les actifs de la Fondation sont plus que suffisants pour assurer la continuité des engagements pris. Si les recettes sont décevantes une année donnée, les projets peuvent toujours être poursuivis et menés à bien.

Rapport Financier – 2018

Les revenus – les dépenses – le résultat

Rapport Financier – 2017

En 2017 nous avons reçu 249.199 euro de dons.

Rapport Financier – 2016

Avec des fonds propres de 75.000 EUR, la Fondation a pu investir dans le programme de santé, au travers du plan DGD.