Mon nom est SIDI Imourou Bougnon

Descendant de la Dynastie Makararou, l’une des 5 Dynasties du Royaume de Nikki, je fais partie des dignitaires de ma dynastie et répond au nom de SIDI Imourou Bougnon (nom dignitaire). A l’état civil, je réponds au nom de SIDI Samadou Technicien Agricole chez la Fondation Hubi et Vinciane (FHV) depuis novembre 2015 et père de 2 filles (Gniré : 8 ans et Yinki : 4 ans).

Après avoir laissé ma petite famille à 7 heures de matin, ma journée a été occupée par un suivi-appui-conseils chez les producteurs de Sirarou et Gomez-Kparou (tous dans l’arrondissement de Sirarou, commune de N’Dali).

Sirarou : dans le but d’installer des parcelles de la Recherche-Action (RA) sur la Gestion Intégrée de la Fertilité des Sols (GIFS), nous avons choisi, par consensus avec les producteurs, la restauration de la fertilité du sol à base du mucuna (plante de couverture et légumineuse qui facilite la restauration de la fertilité des sols). C’est pour l’installation de ces parcelles que nous avons passé toute la matinée d’aujourd’hui avec les producteurs pour la réalisation du labour et du semis. Signalons qu’après le labour, nous avons fait l’assolement (délimitation des parcelles cultivables) de 3 parcelles sur 190 m2 chacune.

La 1ère permettra de faire une association du maïs au mucuna ; la 2ème servira de réaliser la monoculture du mucuna (sous forme de la jachère) et la 3ème permettra aussi la monoculture du maïs.

Gomez-Kparou : en ce qui concerne l’après-midi de cette journée, nous l’avons passé avec les producteurs du village de Gomez Kparou.

Ici, l’activité qui a été réalisée est le recyclage des bénéficiaires sur les vertus de la banane sans oublier le rappel des techniques de production de cette culture. Il serait indispensable de préciser que nous avons plus attiré leur attention sur les différents avantages (social : réduction du stress au sein de la famille ; éducatif : permet aux enfants de ne pas être stressé lors des études et enfin santé : traitement de certaines maladies ou malaises) qu’il y a dans la consommation de la banane et ses dérivés. Pour clôturer la séance, les producteurs n’ont pas cessé de faire des prières aux différents donateurs de la FHV pour manifester leur joie et leur gratitude.

Après une journée bien chargée, nous avons rejoint notre petite famille aux environs de 18h52mn afin de pouvoir nous reposer et avoir la capacité/force de bien démarrer la journée suivante.

Merci et à bientôt.Imourou Bougnon